Le Watermarble des Impatientes

Le Watermarble des Impatientes

Hello Sweeteas !

J’ai choisi de vous parler aujourd’hui d’une technique de Nail Art qui m’a fait rager plus d’une fois… Le Watermarble. Les vraies savent. Et pour les fausses (pas de vexation, on m’appelle moi-même La Fausse puisqu’une copine à moi -qui porte mon prénom- a choisi fourbement d’être la vraie), bref, pour les fausses, voici un petit résumé.

IMG_0559Nous sommes sensées créer, en posant des gouttes successivement sur l’eau et en donnant des coups du cure-dents dedans, un motif super joli, puis enfoncer notre doigt dans l’eau ce qui aura pour effet de transférer le motif sur l’ongle… C’est pas pratique en mots, vous pouvez toujours regarder cette mignonne vidéo faite par quelqu’un de doué: celle là qui explique bien comment faire les motifs et tout ça, par la déesse du nail art, Tartofraises.

Mais moi, je ne suis pas douée. Alors en me baladant de blog en blog (et en râlant en même temps) j’ai quand même fini par trouver un article plutôt intéressant sur un blog que j’aime beaucoup, Beltane Secrets, qui proposait de laisser le vernis sécher à la surface de l’eau, le prendre une fois sec et l’appliquer comme un sticker sur vos ongles, puis enfin le sceller avec une couche de top coat.

IMG_0560Ni une ni deux, j’ai commencé mes essais. Ça a été laborieux, j’ai du faire pas mal de tentatives pour arriver à un résultat correct (je ne parle pas d’un chef-d’œuvre mais bien d’un motif abstrait faisant vaguement penser à l’animation des sons quicktime).

Tout ça parce que tous les vernis ne marchent pas en watermarble; il y a ceux qui s’épaississent trop vite, ceux qui mangent les autres, ceux qui refusent d’avoir des bordures claires… Bref, j’ai testé une à une toutes les couleurs qui m’inspiraient, et ai fini par opter pour un joli bleu teal de chez Pupa, qui m’a été offert par ma cousine (qui connaît manifestement fort bien mes goûts). Il est super à porter, facile à appliquer, et en plus il marche pour le watermarble, j’aimerais l’encadrer tellement il est parfait. Avec ça j’ai utilisé un top coat mat (parce que mon top coat glossy ne marchait pas…. snif) de chez Rimmel.

IMG_0563J’ai pu retirer assez facilement le vernis de l’eau à l’aide d’une pince à épiler après l’avoir fait sécher pendant une bonne demi-heure, à ma grande surprise: je pensais que la couche serait tellement fine qu’elle se craquerait… Et la découpe a été aussi facile.

IMG_0564 Je l’ai donc collé à l’aide de mon top coat sur mes ongles et ai enlevé le surplus sur les côtés. Malheureusement sur certains doigts j’ai fait quelques bulles, que j’ai tenté d’éclater comme une bourrine une fois mon vernis sec (idée de melde) donc ça ne fais pas très propre… Mais si on est douce et soigneuse ça passe très bien !

Et voilà le résultat:

IMG_0579 IMG_0572 IMG_0571

Plutôt pas mal, non ?

Résumé
  • Motifs plus faciles à placer
  • Sans simplypeel, plus facile à nettoyer (parce qu’avec un watermarble classique, on s’en met plein les doigts)
  • Le plus dur reste de faire les motifs, mais ça s’apprend à force d’expérience !

Et voilou, j’espère que ça vous aura donné envie de tester, ou redonné foi en le watermarble !

Love, Alk
Koko

One thought on “Le Watermarble des Impatientes

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Enter Captcha Here : *

Reload Image