RICE by Cloud Gate Dance Theatre of Taiwan

RICE by Cloud Gate Dance Theatre of Taiwan

Hello Sweeateas !

Il est 22h30, je viens de rentrer chez moi et de me faire de la semoule et une knacki, et je vous écris. Je suis rentrée du boulot vers 18h30, suis passée devant la Maison de la Danse, qui est au bout de ma rue, et j’ai machinalement monté les escaliers. “Vous vendez des places de dernière minute ?” ai-je gentiment demandé à l’hôtesse d’accueil. “Une heure avant le début du spectacle, c’est-à-dire à 19h30“. Je suis rentrée chez moi. Je me suis posée cinq minutes. J’ai décidé d’y retourner. #enjailledederniereseconde

1385903015920_1385903015920_rAller à un spectacle toute seule

J’ai acheté une place à 9euros pour un spectacle qui valait environ 35euros. Gros bon plan. Ça fait deux ans que je suis à une minute à pieds de la Maison de la Danse, et je n’y avais jamais été… Parce que ce ne sont pas des choses que l’on fait entre potes, pas vrai ? On va au ciné, au kebab, mais au spectacle, jamais. Je vous racontais dans mon article sur l’Opéra que mes copains n’étaient pas chauds pour m’accompagner. Cette fois, je me suis dit qu’il était temps d’oser, parce que de toute façon, je regretterais moins d’y être allée que d’être restée chez moi à trainer sur l’ordi ou le canapé.

J’avais un peu la trouille, d’être à côté de quelqu’un qui tousse tout le temps ou de m’ennuyer, je ne sais pas. Mais finalement tout s’est passé très naturellement, je me suis au passage rendue compte que beaucoup de gens vont voir des spectacles seuls. Dans ma petite rangée de quatre places (j’ai eu une super chance au niveau du siège, j’avais une vue parfaite) nous étions 4 personnes seules. Je me suis sentie grande, cultivée, malgré que je sois impressionnée. C’était la première, mais sûrement pas la dernière fois que j’irais à un spectacle vivant toute seule du coup !

cloud1_2837547bRice, Cloud Gate Dance Theatre of Taïwan

Pour mon premier spectacle en solo, j’ai donc été voir Rice. Danse contemporaine venue tout droit de Taïwan, le spectacle nous entraînait à la découverte de la culture traditionnelle du riz, dans des tableaux intitulés “Terre, Vent, Pollen I, Pollen II, Soleil, Semence, Feu et Eau“, sur des musiques allant des chants traditionnels à l’opéra.

Un peu surprise par le début, j’ai finalement commencé à aimer les mouvements à la fois fluides et violents des danseurs. Vêtus de costumes simplissimes mais qui bougeaient gracieusement avec eux, ils pouvaient transmettre l’émotion en se tortillant. Bon, certains passages de danse contemporaines avec des musiques peu rythmées ne m’ont pas vraiment plu (on dirait moi qui danse n’importe comment en boîte, mais en plus gracieux), mais rien d’ennuyeux. J’étais heureuse de rester jusqu’à la fin. Le spectacle a duré à peine 1heure10, ce qui était curieusement le temps parfait. D’habitude, je me plains tout le temps “c’est trop long” ou alors “ils auraient pu faire durer un peu“, mais là… Nickel.

Cloud-Gate-Rice-3-credit-courtesyCe qui m’a le plus frappée, c’est la compréhension de l’histoire. De tous les ballets que j’ai pu voir, je ne me souviens pas avoir suivi consciemment une trame -mais peut-être que j’étais aussi trop petite, trop peu exercée, tout simplement ? Cette fois, je sentais le souffle de l’air glisser entre les brins d’herbe, le riz pousser lentement, éclore, les hommes travailler la terre pour qu’il devienne grand, le feu ravager la terre… Si j’ai bien tout compris; les femmes incarnaient le riz, la terre, et les hommes ceux qui s’occupaient de la rizière, ou le feu.

650x366Les décors, enfin les projections, étaient impressionnantes; un immense écran faisait office de fond, et y étaient projetées des images de rizière, de ciels, qui s’accordaient parfaitement aux musiques et danses. Le sol était constitué de bandes noires qui formaient à la base un plancher, et que les danseurs enlevaient progressivement pour en faire un second écran; j’ai trouvé l’idée magnifique, et ainsi la rizière pouvait peu à peu s’amplifier, se réduire pour les scènes plus intimistes, et enfin faire complètement corps avec les danseurs.

En résumé, curieux et fascinant spectacle. Il paraît que les artistes sont allés s’immerger dans les rizières, apprendre à cultiver le riz, pour pouvoir créer ce mélange de tradition et de nouveauté, en mêlant la méditation, les arts martiaux et les mouvements des paysans. C’est pour ce genre de choses que l’art me captivera toujours.

img_5887-0Voir des extraits sur Youtube: #1#2 – Voir l’ article de la Maison de la Danse


Pour les curieux qui veulent en savoir plus sur la culture du riz, vous pouvez cliquer Ici. Hop. Et moi, je vais rêver sagement du vent et de l’eau qui caresse le riz. Bonne nuit ⭐️ !

Koko

3 thoughts on “RICE by Cloud Gate Dance Theatre of Taiwan

  1. Yeahhh j’adore ton article !!! Ça me donne vraiment envie d’aller voir ce spectacle …
    Je vais de ce pas regarder les extraits sur Youtube 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Enter Captcha Here : *

Reload Image