Browsed by
Tag: histoire

Kakurenbo, Cache-cache avec les démons

Kakurenbo, Cache-cache avec les démons

Hello Sweeteas !

Il fait moche dehors, je suis sous mon plaid, en train  de râler. Moment parfait pour regarder encore une fois mon court-métrage japonais d’horreur préféré, Kakurenbo ! Je l’ai découvert il y a quelques années, quand je regardais des miliers d’animes. Je vous ferais une liste des meilleurs animes que j’ai vus un de ces jours… En attendant, aujourd’hui on parle de Kakurenbo !

Titre Kakurenbo; Hide and Seek
Auteur Shûhei Morita
Genre Paranormal
Nombre dépisodes 1 (one-shot de 25 minutes.)

Kakurenbo1Synopsis

«Come play hide and seek with me.
When you play the game of Otokoyo, the town gets brighter.
But it doesn’t last long.
That’s why we must play this game of hide and seek,
again, and again, and again.»

Kaku2La légende dit que ceux qui joueront à Kakurenbo, la nuit dans cette vieille ville rouillée et abandonnée, n’en reviendrons jamais. Les règles sont simples pour une partie; porter un masque et être sept… Bravant leur peur des démons, portés par leur curiosité, sept enfants se lancent dans ce jeu. Hikora et son meilleur ami Yaimao cherchent la soeur d’Hikora, Sorincha, qui a disparu en jouant une partie précédente. Une petite bande qui prétend ne pas avoir peur des démons, Nishiga, Tachiji et Suku, les accompagnent. Finalement, Inmu et Yanku, frêres jumeaux dont on ignore la raison de la participation au jeu sont aussi présents. Les portes s’ouvrent et le jeu peut commencer !

Comment vous expliquer ça ?

Kaku1Cet ep est une merveille visuelle, déjà. Le graphisme est au top, l’ambiance un peu steampunk, un peu usine désafectée, les personnages, leurs mouvements… Tout est superbe. Les musiques collent. Le premier plan et ses voix off nous plonge dans le jeu, à base de voix d’enfants et de néons, le tout dans un endroit dont on ne peut pas définir l’époque. Dans un mélange de 3D et de 2D, les personnages et leurs masques semblent tout petit, et leurs émotions ne sont pas visibles sur les traits de leurs visages -pourtant, on comprend ce qu’ils ressentent.

Kaku3L’histoire est prenante. Une légende urbaine explorée par des enfants, plus ou moins surprenante, parfois assez flippante, qui réveille les bons sentiments au bon moment, et ton petit cœur se serre souvent. Tension, émotion, interrogations, je reste à chaque fois plongée dans l’histoire, incapable de me détacher des images. Le tout se passe assez vite, puisque c’est un one shot de seulement 25min, mais il n’y a aucun problème pour suivre l’action. Dommage que je n’arrive pas à le trouver en bonne qualité par contre.

Kaku4Je ne peux pas vous dire grand chose dans vous spoiler, même si je meure d’envie de vous raconter… Ce n’est pas une simple partie de cache-cache, mais quelque chose de bien plus profond. En tout cas, une trame pas banale, que je n’ai jusqu’ici retrouvée dans aucun film ou anime. Ne te trompe pas, c’est vraiment super glauque et ça donne un peu envie de vomir -mais c’est 25minutes de quelque chose que tu n’as pas l’habitude de voir.

Alors ? Tu va le regarder ?

J’attends ton avis !

 

OFF, le jeu qui retourne ton esprit

OFF, le jeu qui retourne ton esprit

Hello sweeteas !

Une fois n’est pas us, on parle aujourd’hui d’un… Jeu vidéo ! Il faut que vous sachiez; je ne joue habituellement qu’à un seul jeu –enfin une déclinaison de jeux. J’ai nommé: Zelda ! Donc ma culture en e-games frôle le zéro. Malgré ça, j’ai téléchargé il y a un moment déjà ce petit jeu indé, et je l’ai fini super vite en y pensant 24heures sur 24, vu qu’il est méga addictif… Je vous explique tout ça ?

Read More Read More

Quête du mascara parfait

Quête du mascara parfait

Il était une fois, dans une contrée fort proche...

…une jeune demoiselle qui avait les cils extrêmement courts et extrêmement blonds. C’est bien simple, personne ne remarquait leur présence. Ses sourcils étaient tout aussi invisibles. La jeune demoiselle essayait de passer outre les commentaires de ses amies aux cils longs jusqu’au front, mais elle aussi rêvait d’avoir des yeux de biche pour pouvoir faire des clin d’œils sexy.

La jeune fille se rendit au fond de la forêt pour trouver sa bonne marraine, la fée du bois. Celle-ci lui chantonna alors cette prophétie, qui avait été écrite à la naissance de la demoiselle: “Le parfait mascara t’attends dans une grotte aux mille lumières, au terme d’une quête durant de nombreux mois et de combats avec des ennemis redoutables. Sur ta route oui il y aura du doute oui…” La demoiselle ferma les yeux et soupira. Sa marraine aimait beaucoup trop les chanteurs de rap.

Read More Read More